Vous êtes ici : Accueil > Le blog > Référencement > Et si ce n’est pas Panda 4.2, c’est quoi ?

29

jui
2015

Et si ce n’est pas Panda 4.2, c’est quoi ?

Aucune règle écrite n’implique qu’un blog ait pour seule ambition d’apporter des réponses. Et l’article d’aujourd’hui sera uniquement porteur d’une question qui me préoccupe depuis plusieurs jours déjà : qu’est-ce que Google nous a caché ?


Google a officiellement annoncé que la mise à jour de son filtre Panda est en cours de déploiement depuis le week-end du 18 juillet 2015. Toujours selon Mountain View, le déploiement sera lent et s’étalera sur plusieurs mois. Cette information a été relayée sur nombre de blogs SEO et sur les réseaux sociaux.

Sauf que…

JPEG - 51.3 ko

Sauf que l’un des sites que j’audite actuellement a vu ses positions plonger de manière vertigineuse le 6 juillet dernier, soit 12 jours avant le lancement officiel de la nouvelle version de Panda, sans qu’aucune action ne vienne expliquer cette baisse.

Bien entendu, on pense immédiatement à une pénalité mais rien ne vient corroborer cette hypothèse. Deux autres constats viennent même quasi écarter cette explication avec autorité :

  • à l’exception des légères variations normales, le monitoring des positions ne révèle rien de particulier sur les moteurs google.fr, google.de et google.co.uk. Seul google.com enregistre un effondrement important ;
  • les sites des concurrents présentent exactement le même symptôme, à la même date.

Toute défaillance de l’outil de monitoring a bien entendu été écartée.

Les points communs

Le site de mon client est bilingue FR-EN, tout comme ceux de ses concurrents (qui intègrent pour certains des langues supplémentaires). Tous ces acteurs sont français et visent une clientèle internationale.

Il s’agit de sites principalement « de contenu » sur un sujet on ne peut plus sérieux ; malheureusement, tous présentent aussi un gros déficit en termes de qualité SEO.

La baisse, en images

La baisse de tous ces concurrents est extrêmement importante, faisant même disparaître les pages des SERPs (ou en tout cas les reléguant au-delà du 100e résultat). Jugez plutôt.

Mot-clé 1 : site client

PNG - 13.7 ko

Mot-clé 2 : site client

PNG - 24.7 ko

Mot-clé 2 : site concurrent 1

PNG - 24.2 ko

Mot-clé 2 : site concurrent 2

PNG - 21.8 ko

Mot-clé 2 : site concurrent 3

PNG - 22.5 ko

Mot-clé 2 : site concurrent 4

PNG - 21.6 ko


L’exception franco-française

Etonnamment (ou non ?), les requêtes comportant le mot « french » sont beaucoup moins touchées, et celles intégrant « France » ne le sont pas du tout ! Cela se vérifie sur plusieurs requêtes.

French mot1 mot2

PNG - 11.9 ko

Mot in France

PNG - 6.8 ko

Conclusion

Personnellement, je n’en ai pas d’autre que celle selon laquelle Google a modifié quelque chose sur ses SERPs.com début juillet. Mais je n’ai rien trouvé, dans la littérature SEO, qui vienne expliquer le constat. Peut-être suis-je passée à côté d’une info ?

Avez-vous rencontré un phénomène équivalent ? Ou bien au contraire, vos positions d’un site français ou belge sur Google.com se sont-elles maintenues ? Avez-vous une explication ? Vos retours d’expérience sont attendus comme le messie ! ;-)

Partager sur Twitter   Partager sur Facebook   Partager sur Google +   Envoyer par email

tags Google   •   SEO

Vos commentaires

2 Messages

Vous brûlez d'envie de laisser un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

 Merci de prendre le temps de lire les conditions d'utilisation du blog avant de poster